Clarifier la vérité dans un village de montagne isolé

Le moment le plus critique, l’ultime moment pour que les disciples de Dafa sauvent les gens est à présent atteint. La pandémie s'est propagée dans le monde entier et diverses catastrophes naturelles se sont produites. L'année 2020 a été une année extrêmement inhabituelle dans l'histoire.


Ying a appris qu’il n’y avait pas de disciples de Dafa vivant dans de nombreux villages et villes des régions montagneuses reculées des districts voisins, alors elle est allée anxieusement dans ces régions pour distribuer des documents et sauver les gens.


Ying a distribué 400 dépliants dans un village de montagne. Alors qu’elle n’avait plus que dix exemplaires, un homme de grande taille lui a attrapé le bras et a dit : “Vous distribuez des informations sur le Falun Dafa, je vais vous dénoncer à la police.”


Yin a souri et a dit : “Jeune homme, c’est une bonne chose que j’ai apporté des documents de Falun Dafa à votre village. Ouvrez la brochure et jetez-y un coup d’œil. De nombreuses personnes sont mortes du virus de la COVID-19. La prédiction de Liu Bowen est que catastrophes encore plus graves vont suivre. Apprendre la vérité peut vous aider à échapper à ces catastrophes.”


Une voiture de police est arrivée et une grande foule s’est rassemblée autour d’elle. Elle a pensé : “C’est une occasion rare pour de si nombreux montagnards de rencontrer un disciple de Dafa. C’est le bon moment pour clarifier la vérité.”


Ying a levé les mains et a crié : “Falun Dafa est bon ! Authenticité-Bonté-Patience est bon ! Jetez un coup d’œil aux brochures, elles vous aideront à éviter la pandémie et d’autres désastres. Vous pouvez être sauvés.”


Les spectateurs étaient surpris mais sont restés silencieux. De plus en plus de gens se rassemblaient à mesure que Ying s’animait.


Lorsque Ying est arrivée au poste de police, on l’a forcée à s’asseoir sur une chaise en fer avec les mains et les pieds menottés à la chaise. Huit jeunes policiers sont venus la voir. Ils étaient curieux. Certains parlaient avec dédain et d’autres ouvraient les brochures de clarification de la vérité.


La police a demandé à Ying d’où elle venait. Elle a répondu : “¨Peu importe d’où je viens. La chose la plus importante est que vous soyez sauvés.”


La police a pris des photos d’elle et a découvert son identité. Ils ont appris qu’elle était d’une autre ville et avait été détenue auparavant pour avoir distribué des documents de Dafa.


Ying a continué à clarifier la vérité à la police, leur disant que les disciples de Dafa sauvaient les gens en distribuant des documents de clarification de la vérité et qu’ils devraient avoir de la compassion pour les disciples de Dafa et la laisser rentrer chez elle.


Des policiers ont dit : “Regardez, ce document dit aux gens de quitter le Parti communiste chinois (PCC), donc c’est anti-PCC.”


Ying a dit que le PCC avait fait beaucoup de mauvaises choses et que le Ciel veut le détruire. Elle a expliqué : “Si les gens ne quittent pas le PCC, ils n’échapperont pas aux catastrophes dans le futur.”
Un policier a dit : “Si je crois en Falun Dafa, le Falun Dafa paiera-t-il mon salaire ?”


Ying a répondu : “L’argent n’est pas important, la chose la plus importante est de rester sain et sauf pendant le désastre à venir. Traitez les disciples de Dafa avec gentillesse et vos serez bénis. Le Maître est en train de sauver des gens dans le monde entier. Vous êtes encore jeunes et si vous suivez Jiang Zemin (l’instigateur de la persécution du Falun Dafa), vous pourriez perdre votre vie à cause de lui.”


Ying a demandé à voir le chef du poste de police. Elle lui a demandé : “Êtes-vous le chef ? Alors parlons. Je suis ici pour apporter des documents à partager. Les gens dans les montagnes ne peuvent pas entendre la vérité. Je suis spécialement ici pour vous indiquer la meilleure façon d’éviter la pandémie. Vous m’avez menottée sur une chaise en fer. Est-ce la façon dont vous traitez les invités qui viennent de loin ? Nous risquons nos vies pour venir ici sauver les gens. Vous devriez être reconnaissants.”


Un policier a demandé à Ying de signer un formulaire et de donner son empreinte digitale. Ying a dit : “Ce ne serait pas bon pour vous que je signe cela, c’est la preuve que vous persécutez le Falun Dafa. Je ne signerai pas.


Cette après-midi-là, la police a renoncé à interroger Ying. Ils lui ont dit qu’ils allaient la détenir pendant 12 jours, cependant, à sept heures du soir, un policier lui a dit : “Vous pouvez rentrer chez vous maintenant.”


Dans les régions montagneuses, il n’y avait à l’époque pas de service de bus à cette heure. Au crépuscule, Ying s’est fait ramener chez elle en moto. Elle a aussi clarifié la vérité au conducteur et à un autre couple et les a aidés à démissionner du PCC.


Traduit de l’anglais :
a href= https://en.minghui.org/html/articles/2020/10/24/187957.html> https://en.minghui.org/html/articles/2020/10/24/187957.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.