Hong Kong : Les pratiquants de Falun Dafa manifestent pacifiquement devant le bureau de liaison de la RPC à l'occasion de la Journée internationale des droits de l'homme

Le 10 décembre 2020, jour du 70e anniversaire de la Journée internationale des droits de l'homme, les pratiquants du Falun Dafa à Hong Kong ont protesté pacifiquement devant le Bureau de liaison du gouvernement populaire central. Ils ont appelé le PCC (Parti communiste chinois) à mettre immédiatement fin aux persécutions et à libérer tous les pratiquants et prisonniers d'opinion détenus. Ils ont souligné que le PCC a violé les droits de l'homme pendant des décennies. Les journalistes de plusieurs agences de presse ont diffusé des reportages en direct pendant l'événement.

En décembre 2020, à l'occasion du 70e anniversaire de la Journée internationale des droits de l'homme, les pratiquants du Falun Dafa de Hong Kong ont protesté pacifiquement devant le Bureau de liaison du gouvernement populaire central. Mme Liu Hui Qing, porte-parole de l'Association Falun Dafa de Hong Kong, a pris la parole lors de l’événement.


Des preuves exposent la persécution cruelle du PCC
Mme Liu Hui Qing, porte-parole de l'Association Falun Dafa de Hong Kong, s'est exprimée lors de l'événement et a déclaré que le comportement du PCC devenait de plus en plus scandaleux. Cette année, il a mis en œuvre la Loi de sécurité nationale, détruisant la gouvernance du "un pays, deux systèmes" de Hong Kong. Cela a mis les citoyens de Hong Kong en colère et a suscité l'inquiétude de la communauté internationale. Malgré la réaction de la communauté internationale, le PCC n'a pas reculé. Au lieu de cela, il a procédé à des arrestations massives, disqualifié des membres du conseil législatif, fermé des comptes, etc., aggravant ainsi les violations des droits de l'homme à Hong Kong. Mme Liu a souligné que le monde entier peut maintenant voir la vraie nature du PCC.


Liu Hui Qing a ajouté : "Dans le passé, la plupart des gens n'étaient pas prêts à croire que la persécution des pratiquants du Falun Dafa par le PCC était réelle. Aujourd'hui, le PCC a commencé à traiter les citoyens de Hong Kong comme il traite les habitants de la Chine. Les bonnes personnes dans le Hong Kong cosmopolite sont réprimées".


"Le PCC ne se soucie plus de dissimuler ses agissements. Les preuves se révèlent au grand jour. C'est la preuve irréfutable de la cruelle répression et de la persécution par le PCC des pratiquants du Falun Dafa et d'autres groupes depuis des décennies que le régime est au pouvoir".


Mme Liu a également souligné que le PCC a influencé la société occidentale. Il exporte ses idéologies du PCC pour avoir une " démocratie sociale ". Cela provoque le chaos dans les élections présidentielles américaines de 2020, les transformant en une guerre entre le bien et le mal. Les groupes politiques d'extrême gauche et le démon du PCC qui est de leur côté tentent de tromper et de voler les élections américaines par des mensonges, en privant les gens de leurs droits et de leur liberté. Ce qui se passe aux États-Unis est exactement ce qui a été décrit dans l'article éditorial de la rédaction des Neuf Commentaires intitulé " Comment le spectre du communisme dirige notre monde ". Le mal a déjà pris le dessus sur notre monde. Même les États-Unis, qui sont considérés comme le leader du monde libre, sont envahis et presque totalement occupés par le PCC."


Liu Hui Qing a déclaré que lors de la dernière Journée internationale des droits de l'homme, ils ont organisé des défilés et des rassemblements de grande envergure. Cependant, en raison de la pandémie du coronavirus, ils n'ont tenu qu'un petit rassemblement, espérant attirer l'attention sur la persécution du Falun Dafa. Elle a souligné que les événements actuels mettent en évidence "le choix de chacun entre le bien et le mal". Elle a appelé les gens à accorder plus d'attention à ce sujet.


Appel à la fin de la persécution de Falun Dafa
Zhou Sheng, pratiquant du Falun Dafa, a déclaré que la persécution des pratiquants par le PCC dure depuis 21 ans. L'ancien chef du PCC, Jiang Zemin, a lancé une série de politiques génocidaires qui ont été mises en œuvre par le régime du PCC. Des centaines de milliers de citoyens chinois ont été enlevés, emprisonnés, condamnés aux travaux forcés ou soumis au lavage de cerveau.


La pratiquante de Falun Dafa, Zhou Sheng, a pris la parole lors du rassemblement du 10 décembre 2020.

Mme Zhou a souligné que la mort de près de 4600 pratiquants du Falun Dafa en raison de la persécution a été documentée - mais ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Le nombre réel de cas de pratiquants blessés ou handicapés à cause de différents types de tortures physiques et mentales est plus difficile à comptabiliser. Des dizaines de milliers de victimes inconnues sont mortes à la suite de prélèvements d'organes vivants. Tous ces actes brutaux qui ont été perpétrés pendant la persécution du Falun Dafa ont fait de cette persécution l'une des plus grandes catastrophes du XXIe siècle s’agissant des droits de l'homme.


Elle a également déclaré que le PCC a commis de nombreux crimes graves tels que la torture et le génocide. Les personnes qui ont participé à cette persécution et à ces actes criminels en seront un jour définitivement tenues responsables.


Représentant les pratiquants du Falun Dafa en cette Journée internationale des droits de l'homme, Mme Zhou Sheng a appelé tous les peuples à redoubler d'efforts pour mettre fin à la persécution. "Condamnez le principal coupable qui a ordonné cette persécution, anéantissez le régime du PCC de manière pacifique et débarrassez-vous de l'idéologie du PCC. Nous devons mettre en évidence les valeurs universelles de l'humanité, les pensées bienveillantes et la conscience. Mettre fin au désastre des droits de l'homme en Chine et à Hong Kong afin que la Chine et le monde entier puissent se diriger vers un brillant avenir.


Contexte
Depuis juillet 1999, des millions de pratiquants de Falun Dafa ont été enlevés et emprisonnés en Chine sans aucune procédure légale. Beaucoup d'entre eux ont subi des tortures inhumaines et ont même perdu la vie dans le processus. En juillet 2020, à l'occasion du 21e anniversaire marquant le début de la persécution, Peter Kent, membre éminent du Parlement canadien, Judy Sgro, une députée suédoise et Ann-Sofie Alm, ont lancé une action commune pour appeler les dignitaires de différents pays à signer une déclaration commune qui demande au PCC de mettre immédiatement fin à la persécution du Falun Dafa.


Selon une publication du Centre d'information sur le Falun Dafa de New York, en date du 10 décembre 2020 (heure d'Australie-Méridionale), plus de 900 dignitaires de 35 pays et régions tels que l'Europe, l'Amérique du Nord, le Moyen-Orient, l'Asie et l'Amérique latine ont exprimé leur souhait de participer à l'action commune visant à condamner la persécution du Falun Dafa par le PCC. Ils appellent le PCC à mettre fin immédiatement à la persécution de Falun Dafa.


Version anglaise :
Hong Kong: Falun Dafa Practitioners Peacefully Protest at Central People's Government Liaison Office on International Human Rights Day
Version chinoise:
-香港法轮功中联办抗议 要求中共结束迫害

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.