Les États-Unis sanctionnent le dirigeant du Front uni chinois ainsi que cinq autres responsables du PCC pour avoir réprimé la démocratie à Hong Kong

Arrestations à Hong Kong - Capture d'écran


Le 15 janvier, le Département d’État des États-Unis a annoncé qu’il imposerait des sanctions à six responsables du Parti communiste chinois (PCC) pour avoir réprimé les activités pro-démocratiques à Hong Kong.


Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, a écrit dans le communiqué : " Aujourd’hui, conformément au Décret exécutif (E.O.) 13936, ' Le décret du président sur la normalisation de Hong Kong ", les États-Unis désignent six fonctionnaires de la RPC et de Hong Kong en lien avec la draconienne Loi sur la Sécurité Nationale (LNRS).


Le 6 janvier, les autorités de Hong Kong ont arrêté plus de 50 politiciens et militants pro-démocratie qui "essayaient de faire avancer des élections primaires équitables et ouvertes pour le Conseil législatif de Hong Kong". Parmi eux, 13 anciens membres du Conseil législatif, un avocat américain et un ancien professeur de droit ont été libérés sous caution.


"Cette action des autorités de Hong Kong est un autre exemple frappant des libertés et des processus démocratiques de Hong Kong qui sont fondamentalement bafoués par la RPC", a déclaré le Département d'État.


En conséquence, trois fonctionnaires du PCC ont été désignés comme "étant ou ayant été des dirigeants ou des fonctionnaires d'entités, y compris toute entité gouvernementale, qui ont participé ou dont les membres ont participé à l'élaboration, l'adoption ou la mise en œuvre de la loi sur la sécurité nationale".


Les trois fonctionnaires sont You Quan, vice-président du Groupe Directeur Central sur les Affaires de Hong Kong et de Macao; Sun Wenqing alias Sun Qingye, directeur adjoint du Bureau de la sauvegarde de la sécurité nationale de la Région Administrative de Hong Kong; et Tam Yiu-Chung, délégué de Hong Kong auprès du Comité permanent du Congrès national du peuple.


You Quan est également Secrétaire du Secrétariat du PCC et responsable du Département du Travail du Front Uni du Comité Central du PCC.


Selon la Commission de révision économique et de sécurité américano-chinoise, le PCC utilise le travail du "Front uni" pour coopter et neutraliser les sources d'opposition potentielles aux politiques et à l'autorité du Parti.


Le département de travail du front uni (UFWD) du PCC - l'agence responsable de la coordination de ce type d'opérations d'influence - se concentre principalement sur la gestion des groupes d'opposition potentiels en Chine, mais il a également une importante mission d'influence étrangère. Pour mener à bien ses activités d'influence à l'étranger, l'UFWD dirige le "travail chinois à l'étranger", qui cherche à coopter les individus et les communautés ethniques chinoises vivant en dehors de la Chine, tandis qu'un certain nombre d'autres organisations affiliées clés guidées par la stratégie plus large du Front uni chinois mènent des opérations d'influence visant des acteurs et des États étrangers".


En outre, le Département d’État a désigné Frédéric Choi Chin-Pang, Kelvin Kong Hok Lai et Andrew Kan Kai Yan, fonctionnaires de la Division de la sécurité nationale de la police de Hong Kong, comme « étant ou ayant été des dirigeants ou des fonctionnaires d’entités, y compris toute entité gouvernementale, engagés dans la contrainte, l'arrestation, la détention ou l'emprisonnement de personnes sous l'autorité, ou dans le développement, l'adoption ou la mise en œuvre de la Loi de sécurité nationale (LNS). Toutes ces désignations sont faites conformément à l’article 4(a)(iii)(A) de l’E.O. 13936.


" Les États-Unis appellent la RPC et les autorités de Hong Kong à libérer immédiatement les personnes ciblées en vertu de la LNS ou d’autres lois, simplement parce qu'elles ont exercé les droits et libertés garantis par la Loi Fondamentale et la Déclaration Conjointe, et à rejeter les accusations portées contre elles », a conclu M. Pompeo dans le communiqué. « Nous condamnons les actions de la RPC qui sapent les libertés et les processus démocratiques de Hong Kong et nous continuerons à utiliser tous les outils à notre disposition pour demander des comptes aux responsables. "


Version anglaise :
U.S. Sanctions China’s United Front Leader and Five Other CCP Officials for Suppressing Hong Kong Democracy | Falun Dafa - Minghui.org

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.