Nouvelles tardives: Une femme du Shaanxi meurt alors qu'elle purgeait sa deuxième peine de prison pour sa foi

Il a été récemment confirmé par Minghui.org qu'une femme de la ville de Xi'an, province du Shaanxi, est décédée fin 2019 alors qu'elle purgeait une peine dans la prison pour femmes du Shaanxi pour sa pratique du Falun Gong. Mme Song Xianlan avait 64 ans.


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une ancienne discipline spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Mme Song avait pris sa retraite de l'Usine de machines de construction Baoji. Elle avait commencé la pratique en 1998 et attribuait au Falun Gong l'amélioration de sa santé.


Après le début de la persécution du Falun Gong en 1999, Mme Song attirait l’attention sur la persécution pendant son temps libre. Elle a été arrêtée aux alentours d’avril 2008 et condamnée à huit ans de prison


Au moment où elle a été libérée de la prison pour femmes de Xi'an en 2015, son mari avait divorcé. Elle était retournée là où elle habitait à Xi'an avant de se marier, pour être à nouveau arrêtée le 12 juillet 2016, pour avoir parlé aux gens du Falun Gong. Elle a été détenue pendant plus d'un mois au centre de détention de Xi'an et libérée le 28 juillet.


Mme Song a été arrêtée une fois de plus, le 21 mars 2017. Le tribunal du district de Lianhu a tenu une audience secrète en juillet, deux semaines après son inculpation. Sa famille n'a pas été informée de l'audience et n'a pas eu le temps d'engager un avocat pour la représenter.


Néanmoins, sa famille a engagé un avocat pour demander un nouveau procès. Le tribunal leur a dit que le juge Huo Biao était parti en vacances et a refusé d'organiser un nouveau procès.


Trois mois plus tard, le 8 octobre, Mme Song a été condamnée à quatre ans et demi et à une amende de 10 000 yuans par le tribunal du district de Lianhu.


Mme Song et son avocat ont immédiatement fait appel de la condamnation devant le tribunal intermédiaire de Xi'an et ont exigé une audience publique.


Lorsque l'avocat est allé à la Cour intermédiaire, le juge Luo Chengxing a affirmé que Mme Song lui avait demandé en personne de ne pas tenir d'audience publique dans son dossier d'appel.


L'avocat s'est demandé si telle était la véritable intention de Mme Song. Pour avoir des éclaircissements, il a parcouru un long chemin pour lui rendre visite dans le centre de détention. Mme Song a été tellement choquée qu'elle s'est presque évanouie lorsque l'avocat a répété les remarques du juge.


Elle était sous intraveineuse à l'époque, mais elle a retiré l'aiguille pour écrire une déclaration d'une main tremblante. Elle a déclaré qu'elle n'avait jamais dit au juge Luo qu'elle ne souhaitait pas d’audience publique et qu'elle avait l'intention de poursuivre son appel.


Lorsque le juge a appris que l'avocat avait entendu une version différente de la bouche de Mme Song, il s'est agité et a menacé d'enquêter sur l'avocat.


L'avocat a contacté le juge deux mois plus tard et lui a demandé s'il organiserait une audience dans le cas de Mme Song. Le juge a dit qu'il ne le ferait pas.


Le 21 août 2018, l'avocat a reçu le verdict du juge Luo - il avait décidé de maintenir la peine initiale de Mme Song.


Mme Song était en parfaite santé lorsqu'elle a été arrêtée. Mais en raison des mauvais traitements en détention, elle a subi un accident vasculaire cérébral et développé une pression artérielle élevée. Malgré son état critique, elle a été emmenée à la prison pour femmes de la province du Shaanxi le 13 septembre 2018. Elle est décédée en prison un an plus tard.


Version anglaise (avec articles connexes en anglais) :
Belated News: Shaanxi Woman Dies While Serving Second Term in Prison for Her Faith

Version chinoise :
陕西法轮功学员宋献兰被枉判四年半迫害离世

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.