Les 24 périodes solaires : Rhythmes du ciel, de la terre et de tous les êtres

Les Chinois ont depuis longtemps divisé chacune des quatre saisons en six périodes qui durent 15 jours chacune. " Dahan " (Grand froid) est la dernière période solaire de l’année. Ici, les enfants célèbrent le Nouvel An Chinois dans une neige abondante. " Neige dédiée au poème de l’Empereur ", Dynastie Qing, par Dong Gao. (The National Palace Museum)

Les quatre saisons nous disent où nous en sommes dans le cours de l’année, mais saviez-vous que dans chacune d’elles, il y a six mini-saisons qui durent chacune 15 jours ? En remontant aussi loin que 139 avant-J-C., des sages en Chine ont consigné un changement saisonnier chaque année commençant aux environs du 4 février et l’ont appelé le Début du Printemps.


Cette saison est suivie par Averses de Printemps, Réveil des insectes, Équinoxe de Printemps, Lumineux et clair, et Pluie de grain. L’Eté, l’Automne et l’Hiver dansent selon leurs pas complexes, nous allons explorer cela dans cet article, pour un total de 24 périodes solaires. Chaque période est divisée en trois phases notables ou pentades, au nombre de 72.


Quatre peintures tirées du livre "Un bosquet en quatre saisons ", Dynastie Qing, Par Zhang Ruoai. Dans les peintures, les saisons sont identifiées par les noms de la première période solaire de chaque saison : le Début du Printemps, le Début de l’Eté, le Début de l’Automne et le Début de l’Hiver. (The National Palace Museum)


Ce mode de calcul ancien et sophistiqué du mouvement de la Terre contient tant de sagesse que les peuples de l’Asie qui se sont depuis longtemps affranchis des modes de vie liés à l’agriculture, continuent de les utiliser pour optimiser leur régime alimentaire et leur santé, et pour matérialiser des moments importants. La liste des Héritages Culturels Intangibles de l’UNESCO inclut la compréhension des rythmes saisonniers des anciens Chinois. Quelle que soit notre modernisation, notre corps sera toujours inconsciemment en accord (ou douloureusement en désaccord) avec les rythmes incontournables de l'année. La connaissance des 24 périodes solaires peut nous donner un aperçu de ce qui nous attend et des choix simples qui peuvent nous aider à nous mettre en phase avec la nature.


Les quatre saisons classiques ne sont que le début. Les périodes solaires ont été enregistrées pour la première fois dans le livre "Huainan Zi", et elles sont uniformément marquées sur l'écliptique par segments de 15 degrés. La description des quatre saisons ci-dessous est tirée de "A Collective Interpretation of the 72 Pentads" (ndt : Une interprétation collective des 72 pentades » de Wu Cheng, un travail de la Dynastie Yuan) de Wu Cheng, un ouvrage de la dynastie Yuan (1271-1368).


Le Printemps: la préface

" Lichun " (Début du Printemps) est la première période solaire de l’année. Ses trois pentades décrivent le réveil subtil de la nature : la douce brise dégèle le fleuve, les poissons remontent à la surface, et les insectes sortent de leur hibernation. " Yushui " (averses de printemps) s’ensuit ; la glace fond et l’air s’humidifie quand les gouttes de pluie tombent. Les loutres chassent les poissons qui remontent le cours de la rivière, les oies sauvages reviennent de leur migration dans leurs habitats nordiques, et les graines commencent à germer.

La Fête de la Lanterne tombe durant cette période solaire. La première nuit de l’année avec une pleine lune marque le retour du printemps. " Jingzhe " (réveil des insectes) est la troisième période solaire ; les pêchers commencent à fleurir, les orioles à gazouiller, et les chenilles deviennent papillons. Dans la culture traditionnelle chinoise, le printemps est le temps où la terre déverse sa bienveillance sur tous les êtres vivants.


Un rouleau montrant " les activités des 12mois : Le premier mois lunaire ", artistes de cour, Dynastie Qing (1644–1911). (The National Palace Museum)
Tiré du livre " Les 24 vents messagers des floraisons ", Dynastie Qing, par Dong Gao. Lors de "Jingzhe" (réveil des Insectes), les pêchers commencent à fleurir. (The National Palace Museum)
" Oiseaux et Floraisons de Pêchers au printemps ", Dynastie Qing, par Zou Yigui. (The National Palace Museum)


Lors de " Chunfen " (équinoxe de printemps), il y a une part égale de lumière du jour et d’obscurité dans les deux hémisphères. Dans les jours à venir, l’hémisphère Nord aura des jours qui rallongeront et plus d’humidité. Tout au long des trois pentades, les hirondelles arrivent au nord et se mettent à nicher, et les orages craquent avec des éclairs.


La période solaire " Qingming " signifie « lumineux et clair», parce que le ciel est clair, l’air est frais et la brise durant ces jours-là est vivifiante. C’est le temps idéal pour les sorties printanières. Les fleurs s’ouvrent et les arcs-en-ciel apparaissent. Le Festival du nettoyage des tombes tombe ce jour-là. C’est là que les gens se rendent munis d’offrandes dans les cimetières pour rendre hommage à leurs parents défunts.


Tiré du livre " Les 24 vents messagers des floraisons ", Dynastie Qing, par Dong Gao. Lors de "Qingming "(Lumineux et clair), les Paulownia commencent à fleurir. Quand le soleil se déplace de la période "Xiaohan" (Petit froid) vers " Guyu " (pluie de grains), il y a 24 pentades durant lesquelles 24 sortes de fleurs se mettront à fleurir. (The National Palace Museum)


" Guyu " (Pluie de grain) tombe à la fin du printemps. Il tire son origine du proverbe " la pluie nourrit toutes les graines ". Les lentilles d’eau germent, les coucous volent et les semences du riz ainsi que les feuilles de thé du printemps maintiennent les fermiers occupés.


L’été: Une période dynamique

Pendant "Lixia" (l'été commence), les grillons et les sauterelles gazouillent, les vers de terre rampent et les calebasses mûrissent. Les marchés fermiers proposent toutes sortes de melons. Dans les "Xiaoman" (bourgeons de céréales), les récoltes ont commencé à grossir mais ne sont pas encore mûres, tandis que certaines herbes se flétrissent sous le soleil accablant.


"Mangzhong" (Grain sur l'épi) est la période la plus chargée pour semer le millet et récolter l'orge et le blé. En sentant l'humidité, les mantes sortent, les pies-grièches se mettent à chanter et les oiseaux moqueurs se taisent. C'est le jour où il faut dire adieu aux fées des fleurs, car beaucoup de fleurs se fanent. Le festival des bateaux-dragons approche. C'est aussi le jour de la commémoration de Qu Yuan, un célèbre intellectuel exilé qui a lutté contre la corruption pendant la période des États combattants (475-221 av. J.-C.).


Lors de "Xiazhi" (solstice d'été), l'hémisphère nord connaît le jour le plus long et la nuit la plus courte, et les récoltes sont à leur meilleur. Le "Xiaoshu" (petite chaleur) est une période où le temps est chaud mais pas brûlant. Les lucioles et les grillons sont actifs dans la brise douce, et les aigles s'envolent dans le ciel. En comparaison, le "Dashu" (grande chaleur) est beaucoup plus chaud. C'est là que les gens font des randonnées et se baignent, ou dégustent des tranches de pastèque sucrée pour rester au frais. D'après le folklore, l'herbe morte peut se transformer en lucioles pendant les étés humides. Cette histoire implique les cycles de la vie.


L’automne: un temps de sérénité
" Liqiu " (Début de l’automne) tombe quand le yang décroît et que le yin grandit. Cela signifie une température plus fraîche, le mûrissement des cultures, et le bourdonnement des cigales.


" Chushu " (fin des chaleurs) marque la fin de l’été. La température chute après chaque pluie d’automne, les aigles chassent d’autres oiseaux, et le millet mûrit.


Dès le premier jour de " Bailu " (Rosée blanche), le yin devient dominant. Durant la nuit, la vapeur d’eau se transforme en de minuscules gouttelettes qui brillent comme des cristaux au soleil du matin. Les oiseaux font des réserves de nourriture pour l’hiver froid, et les oies sauvages et les hirondelles migrent vers le sud.

“Oies sauvages près des roseaux et lac gelé" , Dynastie Yuan, par Wang Yuan. (The National Palace Museum)


Lors de " Qiufen " (équinoxe d’automne), le soleil brille exactement au-dessus de l’équateur, et les deux hémisphères font l’expérience d’une quantité égale de lumière du jour. A partir de là, l’hémisphère nord voit ses nuits se rallonger et ses jours se raccourcir. Le bruit du tonnerre commence à s’atténuer, l’eau gèle, les insectes retournent à leurs nids, et la flore et la faune dépérissent. Cette période solaire coïncide avec la Fête de la Mi-automne, quand les familles admirent la lune et festoient ensemble avec les gâteaux de lune.


" Hanlu " (rosée froide) tombe quand la rosée est si froide qu’elle est sur le point de geler. C’est le meilleur moment pour apprécier les chrysanthèmes dans toutes leurs nombreuses formes et couleurs. Lors de " Shuangjiang " (descente du gel), la rosée se transforme en givre. Alors que le yang recule, les plantes perdent leurs feuilles et flétrissent, les insectes entrent en dormance, et les loups commencent à chasser.


L’hiver : un temps solennel
Au cours de " Lidong " (début de l’hiver), l’eau commence à se transformer en glace, la terre durcit et les faisans recherchent des palourdes dans les lacs. Les aliments réchauffants et des toniques sont suggérés pour se préparer à la rigueur de l’hiver: soupe de poulet, soupe de canard au gingembre, potée de mouton chaud, etc. " Xiaoxue " (petite neige ) embrasse la dormance de l’hiver, et la saison neigeuse commence. " Daxue " (grande neige) annonce les lourdes chutes de neige, et les oiseaux " pleurant l’hiver" se taisent.


Au moment de " Dongzhi " (solstice d’hiver), le yin s’atténue graduellement et le yang croit, permettant à l’eau de source de couler. L’élan, qui est associé au yin dans la culture chinoise traditionnelle, perd ses bois durant cette période. Les gens de l’ancien temps croyaient que le printemps arriverait dans les 81 jours après que l’élan perdu ses ramures.


“Cinq rênes ", Dynastie Ming, par Chen Chun. (The National Palace Museum) /span>


"Xiaohan" (petit froid) est la phase aigre-froide de l'hiver, lorsque les oies sauvages commencent à s'envoler vers le nord, que les hirondelles construisent des nids pour préparer la nouvelle année et que les faisans chantent depuis des champs éloignés. Le "Dahan" (grand froid) est la dernière période solaire de l'année. Mais la froideur n'empêche pas les gens d'accueillir le Nouvel An chinois : Ils collent les couplets du Nouvel An sur leurs portes et rapportent de nouveaux achats à la maison. Bien que les rivières soient encore gelées, les poules commencent à faire éclore leurs poussins et se méfier des attaques des aigles.

Cette célèbre peinture dépeint des enfants célébrant joyeusement le Nouvel An Chinois dans une neige abondante. " Neige dédiée au poème de l’Empereur ", Dynastie Qing , par Dong Gao. (The National Palace Museum)

Connaître les 24 périodes solaires nous laisse entrevoir la beauté et les caractéristiques des changements des saisons.


Cet article a été écrit par Cora Wang et traduit par Anne Chan et Brett Chudá en Anglais. Il est republié avec la permission de Elite Magazine. Il est ici traduit en français pour Clearharmony.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.