Scènes que j’ai vu dans une autre dimension : l’urgence de sauver les gens pendant la pandémie

La pandémie, qui a commencé il y a un an, s’intensifie à nouveau. Les gens dans ma région sont très inquiets. Ils ont fait le plein de nourriture et d’autres produits de première nécessité et évitent de sortir.


Les pratiquants de Falun Dafa locaux continuent d’aller au contact du public pour parler du Falun Dafa et sauver les gens, en dépit de l’hiver rigoureux.


Indice du Maître
Dans ma région, je suis responsable de la fabrication des documents de clarification de la vérité. Les compagnons de pratique viennent chez moi pour prendre des documents et ensuite sortent pour les distribuer.


La température a récemment chuté brutalement et a atteint un niveau record pour les deux dernières décennies. Je me sentais mal de voir les autres pratiquants sortir par un temps si glacial. Lorsque deux pratiquants sont venus prendre des documents, je leur ai dit : “Il fait trop froid. Que diriez-vous de suspendre la distribution des documents ? Nous pourrons en faire plus quand il fera meilleur.”


Un pratiquant m’a félicitée d’être si “attentionnée.” Alors, nous avons interrompu temporairement la distribution de documents. Je me suis également arrêtée de les fabriquer.


Le jour suivant, nous avons étudié le Fa et partagé quelques réflexions de cultivation. Je me sentais bien. Lorsque je suis allée me coucher ce soir-là, mon œil céleste s’est ouvert et j’ai vu une scène dans une autre dimension.


Je me tenais dans un endroit élevé. Le ciel était clair et l’air était frais et pur. En dessous de moi d’innombrables personnes étaient assises en position de méditation du lotus.


Le moment suivant, j’ai vu une grande foule. Ils portaient de beaux vêtements bleus et des chapeaux élégants. Ils étaient en train de méditer et leur peau brillait. La scène était belle et sacrée.


Dans la scène suivante j’ai eu un aperçu —assis droit, les gens formaient de grands champs carrés. Dans un des champs tous les gens étaient habillés en bleu, dans le champ suivant ils étaient tous habillés en vert pâle. Des champs infinis de bleu et de vert formaient une image, dont la beauté ne peut être vue dans le monde humain. Cela ressemblait à un immense champ de méditation dans un monde divin.


Pendant que je continuais à regarder je ne pouvais pas quitter cette scène incroyable des yeux. J’étais immergée dans une immense félicité.


Dans les champs sans fin de gens en méditation, j’ai soudainement remarqué plusieurs carrés vides. Alors que je me demandais pourquoi personne n’était à l’intérieur, mon œil céleste s’est fermé. Toutes les scènes ont disparu et je suis tombée dans un sommeil profond.


Ensuite j’ai rêvé que j’étais devant un tableau gigantesque avec une ligne de grands caractères chinois. Je n’ai réussi qu’à voir les premiers mots : “actuellement” avant que la scène ne disparaisse. Je me suis réveillée puis me suis rendormie.


Puis j’ai vu de nombreuses personnes me tendre la main, me demandant de leur donner quelque chose. Je n’avais rien à leur donner. J’ai vu des mers de gens. Tous tendaient la main en me regardant. Je n’avais rien à donner. Je me suis sentie extrêmement coupable.
La scène a disparu et je me suis réveillée.


Je ne pouvais plus dormir. Après m’être rappelée toutes les scènes que j’avais vues, j’ai eu la compréhension suivante : certaines personnes qui appartiennent à mon univers n’ont pas été sauvées. C’est pour cela que les champs étaient vides. Avec la nouvelle vague de pandémie, ceux qui n’ont pas été sauvés sont en grand danger. Ils me regardaient et m’attendaient pour que je leur apporte la vérité et sauve leurs vies.


Le Maître a dit :

    “Dans votre clarification de la vérité, vous êtes en train de sauver des corps célestes plus nombreux et peut-être même plus gigantesques, ainsi que les vies qui se trouvent dans ces corps célestes, car c’est la responsabilité qui vous est confiée par Dafa et par l’histoire. Je l’ai déjà dit à l’instant, si dans ce monde beaucoup de vies sont de provenance importante et qu’elles sont des rois, des seigneurs, des divinités de gigantesques corps célestes, alors ce qu’elles représentent sont de très grands corps célestes et des groupes de vies bien nombreux. Si vous leur apportez le salut, réfléchissez, n’est-ce pas une divinité que vous sauvez ? C’est probablement une divinité très élevée et elle correspond à un corps céleste encore plus gigantesque et à des vies innombrables.”


    “Pour ceux qui ont bien cultivé, une fois rentré ce sera vraiment une grande plénitude parfaite, les êtres qui ont placé en eux un espoir infini seront tous sauvés par eux. Tandis qu’après le retour de ceux qui n’ont pas bien cultivé, leur univers sera défectueux et incomplet.” ( Enseignement du Fa lors de la tournée en Amérique du nord)


Lorsque j’ai lu les mots du Maître, j’ai compris que je ne cultivais pas bien. Le Maître miséricordieux m’a montré ce qui se passait dans d’autres dimensions et m’a laissée savoir que de nombreuses personnes qui m’attendent pour que je les sauve, n’ont pas été sauvées. C’est pourquoi certains champs que j’ai vus dans mon rêve étaient vides.


A cause du temps si froid, j’ai conseillé aux compagnons de pratique de ne pas sortir pour sauver les gens. J’ai suggéré d’attendre qu’il fasse plus chaud. Je n’ai pas pris en considération ces êtres si anxieux d’être sauvés. Ils veulent choisir un bon futur. J’ai réalisé que j’avais vraiment tort.


Le Maître nous a dit :

    “Les disciples de Dafa sont des divinités qui sont descendues dans ce monde avec la responsabilité d’aider le Maître à sauver les êtres, endossant la responsabilité de sauver les êtres d’ici-bas. Tu peux penser que ce n’est pas important si personnellement tu ne cultives pas bien, comme si c’était la même chose que la forme de xiulian du passé. Alors certains n’avancent pas très diligemment, cultivant, mais ne cultivant pas réellement. Mais as-tu réfléchi ? Tu as autrefois signé un contrat avec moi quand tu es venu dans ce monde, c’est seulement parce que tu as fait le vœu de sauver ces êtres que tu peux alors devenir un disciple de Dafa et que tu peux ainsi faire cette affaire, pourtant tu ne l’as pas accompli. Tu n’as pas pleinement accompli ton vœu et tu n’arrives même pas à sauver les êtres qui te sont attribués, ceux que tu as entrepris de sauver, derrière lesquels il y a d’innombrables êtres et de gigantesques groupes d’êtres. Qu’est-ce que cela signifie ? Est-ce simplement la question de ne pas cultiver et pratiquer diligemment ? C’est un crime extrêmement extrêmement immense ! Un crime incomparablement immense !” ( Enseignement du Fa à la conférence de Fa de New York 2016)


    “Cette affaire arrive déjà à son terme, je suis extrêmement inquiet, or vous ne le prenez pas au sérieux, cependant, vous n’aurez même pas le temps de pleurer à la fin.” “Tu es l’espoir des êtres, tu es l’espoir des vies là où tu es !” ( Enseignement du Fa à la conférence de Fa de New York 2016)


Les mots du Maître m’ont réveillée. Arrêter de sauver les gens c’est commettre un crime ! Un crime grave ! Le temps froid ne doit pas nous empêcher de sauver les gens !


La flambée de la pandémie nous dit combien il est urgent de sauver les gens qui sont encore trompés par le PCC (Parti communiste chinois). Voyant que j’avais relâché mes efforts, le Maître a ouvert mon œil céleste afin que je puisse voir dans une autre dimension. Le Maître m’a indiqué de me réveiller rapidement et de sauver les gens. Ceux qui n’ont pas été sauvés sont confrontés à un grave danger à chaque instant.


Nous les pratiquants de Falun Dafa, avons la responsabilité de sauver ces personnes dans le temps limité qui reste !


Tous les êtres attendent d’être sauvés pendant la pandémie
J’ai repris immédiatement la fabrication des documents de clarification de la vérité. Les pratiquants locaux ont rapidement repris leur distribution. Je les ai également rejoints pour distribuer des documents.


Le jour du marché, j’ai pris mon vélo électrique pour distribuer des documents. C’était une journée douce sans vent. En chemin, j’ai vu d’innombrables Falun voler autour de moi comme des flocons de neige. Lorsque je suis arrivé au marché, un dragon volant est apparu en face de moi, dansant. Je savais que le Maître m’encourageait.


J’ai mis des documents sur les vélos garés près du marché. J’ai également distribué des documents aux gens qui avaient fini de faire leurs courses et qui partaient.


Je suis arrivée à un tricycle sur le bord de la route. Une mère et sa fille étaient assises sur le siège. J’ai sorti un livret et j’ai dit à la mère, “ Laissez-moi vous donner quelque chose de bien. Cela parle de la pandémie.” J’ai montré le sujet sur la couverture, qui disait “Focus sur l’épidémie.” Avant que la mère ne puisse le prendre, sa fille a tendu la main, l’a pris avec empressement, l’a ouvert et a commencé à le lire.


Je n’avais plus qu’une copie. Un vieil homme était assis sur un tricycle près de l’entrée du marché. Je me suis approchée. Au même moment, trois personnes ont quitté le marché et sont venues au tricycle. L’une d’elles s’est assise sur le siège du conducteur et les deux autres ont rejoint le vieil homme sur le siège passager. Je me suis précipitée vers le chauffeur avant qu’il ne parte. Je lui ai donné le livret et lui ai dit de le lire—je lui ai expliqué que l’information lui disait comment se protéger pendant la pandémie. Il a accepté avec joie et l’a mis dans sa poche, “je vais le lire sitôt rentré chez-moi.”


Alors que j’étais sur le point de partir, le vieil homme a dit : “Et moi ? Pourquoi ne m’en avez-vous pas donné une copie ?”


Gênée, j’ai expliqué rapidement : “je suis désolée. C’était ma dernière copie. Partagez-la s’il vous plaît.”
J’ai regretté de n’avoir pas apporté plus de documents. Tant de gens attendent que nous les sauvions !


Le Maître nous a dit :

    “Tous les êtres humains attendent d’être sauvés ; sur ce point, je peux vous dire très clairement que si les disciples de Dafa ne vont pas les sauver, quelque soit l’endroit de ce monde où ils se trouvent, si vous n’allez pas les sauver, ils n’auront plus aucun espoir.” ( Enseignement de la Loi lors d’une réunion de NTDTV)


La pandémie du virus du PCC affecte de nombreux pays. En Chine une nouvelle épidémie est en cours à Pékin, Shanghai, Heilongjiang, Jilin, Liaoning, Hebei et Shandong. Dans la province du Hebei, des dizaines de milliers de gens de la campagne ont été transférés dans un lieu d’isolement pour une quarantaine.


Nous sommes à la fin de la fin des temps. Les êtres espèrent de toute urgence être sauvés ! Nous ne pouvons pas nous relâcher !


Scenes I Saw in Another Dimension: The Urgency of Saving People During the Pandemic

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.