Les pratiquants de Falun Dafa invités à participer à Waitangi Day, fête nationale de la Nouvelle-Zélande

Le 6 février 2021, jour de Waitangi Day, fête nationale de la Nouvelle-Zélande, le Tian Guo Marching Band et l’équipe de tambourins de taille du Falun Dafa ont été invités par les organisateurs des festivités à se produire sur la scène principale. Leurs performances ont été chaleureusement saluées par tous.


L’ensemble Tian Guo Marching Band a interprété des morceaux tels que "Falun Dafa est bon", "Le chant sacré","Retour triomphant", tandis que l'équipe de tambourins de taille exécutait des danses comme "Nouvelle marche de Chine", "Quittez le PCC pour assurer la sécurité et la Paix", "Falun Dafa est bon".
Avant leurs performances, l'animateur a présenté les exercices et les principes du Falun Dafa. Il a également expliqué que les pratiquants sont persécutés par le PCC (Parti communiste chinois) depuis plus de 21 ans.


Le 6 février 1840, l'Angleterre et les chefs maoris ont signé le traité de Waitangi. Ce traité a résolu les conflits tribaux et jeté les bases pour que la Nouvelle-Zélande devienne une colonie anglaise. Depuis 1974, le 6 février est célébré comme la fête nationale de la Nouvelle-Zélande. Le grand événement a lieu à l'endroit où le traité a été signé il y a 281 ans à Paihia, une destination touristique populaire dans l'île du nord de la Nouvelle-Zélande.


À 5 heures du matin, le 6 février, la journée a commencé par une cérémonie de lever du drapeau à laquelle ont assisté le Premier ministre, des membres du cabinet et le chef de la tribu maorie.


Bien que moins de touristes aient assisté aux célébrations de cette année en raison de la pandémie du virus PCC (coronavirus), les citoyens de Nouvelle-Zélande ont afflué à Paihia et au cap Waitangi. Les hôtels étaient complets à des kilomètres à la ronde.

Le Tian Guo Marching Band se produit sur scène lors des célébrations de la fête nationale de la Nouvelle-Zélande le 6 février 2021.
L'équipe de tambourins de taille se produit sur scène lors des célébrations de la fête nationale de la Nouvelle-Zélande.
Les pratiquants parlent aux gens du Falun Dafa et de la persécution.


Un ancien directeur de société : Sincérité, Bonté et Patience sont ce à quoi nous devrions tous tendre

Ray et Susan Watkinsont apprécié les performances du Tian Guo Marching Band et de l’équipe de tambourins de taille.

Ray Watkins était directeur d'une société néo-zélandaise, mais a pris sa retraite l'année dernière. Son entreprise a ouvert une usine de transformation en Chine il y a plus de 20 ans, il a donc visité de nombreuses villes à travers la Chine. Lui et sa femme ont adoré le Tian Guo Marching Band et les performances des tambourins de taille. Il a été surpris que les membres de l’ensemble Tian Guo soient âgés de 8 à plus de 70 ans. Ils ont également aimé la tenue lumineuse et colorée de l’équipe de tambourins de taille et leurs mouvements de danse gracieux.


Mais ils ont été spécialement sensibles aux principes de Sincérité, Bonté, Patience du Falun Dafa.


M. Watkins a dit: "Les principes du Falun Dafa de Sincérité, Bonté, Patience devraient être recherchés par tout le monde. Non seulement la vie serait belle, mais cela éliminerait la haine, la dépression, d'autres problèmes négatifs et ces choses qui rendent la vie malsaine et fragile. C'est la vérité que nous devons tous rechercher."


M. Watkins s'est rappelé qu'il y a de nombreuses années, il a vu des gens pratiquer les exercices de Falun Dafa et méditer dans un parc de Pékin. Il ne pouvait pas comprendre pourquoi le PCC voulait les persécuter. Il a dit: "Tout ce que fait le PCC est juste de contrôler les gens. C'est vraiment honteux! Les gens devraient avoir la liberté de choisir le style de vie qui les rend heureux. Cependant, le PCC et le Parti communiste russe sont les mêmes. Ils répriment les groupes religieux et ne laissent pas aux gens la liberté de choisir leurs croyances. Ils obligent leurs citoyens à être totalement loyaux envers le parti politique. L'esprit du Parti est la chose la plus importante pour eux. Staline a tué près de dix millions de personnes dans les années 1920. Le communisme est un très mauvais système politique utilisé pour opprimer et exploiter les gens et les priver de leurs droits afin de tout contrôler.


"Actuellement, le PCC fait la promotion de l'initiative"One Belt One Road" pour construire des routes publiques dans de nombreux pays du Pacifique. Cependant, de nombreuses personnes locales n’ont pas aimé ça car ce que veut PCC, c'est un niveau élevé de retour sur investissement et ils font également accepter aux gouvernements locaux la condition d'exonération d'impôt pour permettre aux entreprises du PCC d'entrer dans leur pays. Grâce au système de franchise d'impôt, les entreprises du PCC sont en mesure de faire baisser considérablement les prix de leurs produits et de provoquer la fermeture des industries locales. Cela rend la population locale très en colère. " a dit aussi M. Watkins.


Ray Watkins craint que l'influence du PCC sur l'économie mondiale ne devienne une influence politique. Il espère que les pays démocratiques occidentaux pourront former une alliance pour aider les pays en développement et leur apporter la démocratie.


«Le PCC a à 100% les caractéristiques d'un diable»

Philip Davies trouve tout à fait juste d’appeler le PCC un diable

Philip Davies travaillait auparavant dans une compagnie d'assurance néo-zélandaise basée en Chine. Parlant de ses expériences de travail en Chine et à Hong Kong, M. Davies a déclaré: "La compagnie d'assurance était alignée de haut en bas sur le système gouvernemental du PCC. Les gens progressaient en fonction de leur loyauté envers le PCC. Plus vous êtes fidèle au Parti, plus vous grimpez en grade. J'ai observé que le PCC peut devenir très féroce à tout moment. Au début, il semble être amical et gentil, mais une fois qu'il a décidé que vous êtes son ennemi, il vous traite immédiatement cruellement et sans pitié, tout comme il traite les Ouïghours et les pratiquants de Falun Dafa.


"Le plus pervers est que cela vous privera totalement de vos droits humains car il ne pense plus que vous êtes humain. C'est le plus cruel. Pour le PCC, vous n'existez plus. C'est le comportement d'un diable. Ainsi, l'appeler un " diable " est tout à fait juste. Le PCC est ce mal. Son niveau de cruauté est le même que celui des nazis. "


M. Davies pense que "la Nouvelle-Zélande et d'autres pays occidentaux ont leurs propres valeurs traditionnelles. Lorsque nous commerçons avec le PCC, nous devons bien réfléchir et ne pas abaisser nos normes de vertu. Cette forme de compromis est très effrayante. Si nous faisons trop de compromis, nous finirons par être érodés par le PCC. La situation a atteint un stade très critique. Nous ne voulons pas attendre que l'économie et les pouvoirs militaires du PCC s'étendent jusqu'à un certain niveau. Si nous attendons que cela se produise, il sera trop tard".


M. Davis a dit qu'il avait lu une brochure du Falun Dafa il y a plusieurs années. "Chaque fois que je vois des pratiquants manifester devant l'ambassade de Chine, je les salue toujours. Je pense que les principes du Falun Dafa sont très bons et j’y suis très favorable. La "vérité" est si importante dans cette société actuelle. De nos jours, de nombreux médias sont contrôlés par un petit groupe de personnes. Ils induisent les gens en erreur. Ils mentent même et mêlent intelligemment les mensonges à la vérité.


M. Davies a poursuivi: "Par exemple, les nouvelles rapportées dans un journal peuvent être vraies à 95%, mais 5% sont des mensonges qui y sont mêlés pour un motif. De cette façon, les gens penseront que tout ce que le journal rapporte est vrai. Certaines de ces fausses nouvelles sont mélangées pour des raisons politiques. La "compassion" est ce dont nous avons le plus besoin, car la compassion est amour, sincérité, espoir, bonheur et paix. Mais pour le PCC, c'est le mal, la cupidité, la jalousie, la tromperie, la haine et la cruauté. Le PCC a 100% des caractéristiques d'un diable. "


Une directrice d’ hôtel : Nous devons persister dans nos valeurs et trouver notre vraie nature

Max Cooper apprécie les principes du Falun Dafa.


Max Cooper est directrice d'hôtel. Elle s'est dite très intéressée par le Falun Dafa. "J'aime méditer. Nous, les Maoris, avons des principes très similaires. Nous croyons beaucoup à des choses comme l'énergie, l'esprit et l'âme. C'est la chose la plus essentielle que Dieu ait donnée aux gens. Nous l'exprimons simplement dans différentes langues et pratiques. Nous les Maoris prônons vraiment les choses au niveau spirituel et nous prions le créateur. Ce n'est pas une religion et ce n'est pas non plus quelque chose qui appartient au corps ou à l'esprit humain. Cela existe dans un autre temps et un autre espace."


Mme Cooper a ajouté : "Je sens que la pratique du Falun Dafa peut relier l'énergie de l’esprit avec le corps et ainsi produire une énergie positive pour se débarrasser de la négativité. Nous, les Maoris, parlons également de "Vérité". La "Véracité" est une vraie croyance envers le créateur. Une personne est comme une tasse. Si une tasse est pleine d'eau propre, il n'y aura pas d'espace pour contenir de l'eau sale. Nous devons également éduquer nos enfants à ne pas être attirés par ce monde matérialiste. Nous devons leur dire de persister dans leurs propres valeurs et nous devons retourner à notre vrai moi, à nos âmes pures initiales.


Version anglaise :
New Zealand: Falun Dafa Practitioners Invited to Participate in Grand National Day
Version chinoise :
新西兰法轮功学员受邀参加国庆日表演

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.