Guérisons improbables résultant de cœurs sincères

Ma guérison suite à un accident de voiture
Je suis une femme de 63 ans qui a commencé à cultiver et pratiquer dans Falun Dafa en 2009. En 2018, je me tenais à coté de ma moto électrique sur le bord de la route lorsqu’une voiture m’a soudainement renversée.


Après avoir repris conscience j’ai réalisé que j’étais allongée dans un lit d’hôpital entourée de nombreuses personnes. À ce moment-là, je ne savais pas ce qui c’était passé et j’avais perdu tout souvenir de l’accident. Lors du transfert de l’unité de soins intensifs à un service médical, une femme est arrivée et m’a demandé : “Tante, vous sentez-vous mieux ?” J’ai dit : “Ça va. Pourquoi suis-je dans cet hôpital ? Qu’est-il arrivé ?” Elle a répondu : “C’est moi qui vous ai renversée accidentellement en reculant avec ma voiture sur la route.”


Après les avoir écoutés, elle et mon fils, je ne pouvais toujours pas me souvenir de ce qui s’était passé, malgré mes efforts. J’ai demandé : “Pourquoi n’êtes-vous pas partie après m’avoir renversée ?” Elle a dit : “Quelque chose m’a dit de ne pas le faire…. Alors je ne suis pas partie.” Elle a trouvé le téléphone que je portais, a contacté ma famille et m’a envoyée à l’hôpital. Mon fils m’a dit que j’étais restée quatre jours dans l’unité de soins intensifs.


Après avoir compris ce qui s’était passé, je me suis dit que tout irait bien. J’ai donc dit à mon fils : “Je me sens bien, rentrons à la maison.” Mon mari et mon fils n’étaient pas d’accord avec cette idée. Mon fils m’a dit que j’avais trois côtes et la clavicule cassées. J’avais aussi un œdème cérébral et des caillots sanguins dans le cerveau. Cependant je me suis dit : “j’ai la protection de Maître Li Hongzhi. Je sais que tout ira bien.” Comme ma famille ne me permettait pas de sortir, pendant mon séjour à l’hôpital, j’ai écouté tous les jours les conférences du Maître.


Quelques jours plus tard, j’ai réalisé que mon corps se rétablissait plutôt bien, alors j’ai essayé de me lever. Avec l’aide de ma fille, je me suis levée mais je me sentais encore un peu étourdie. Peu à peu, alors que j’écoutais chaque jour les conférences du Maître, j’ai pu aller et venir dans le couloir. J’ai dit à mon fils : “tu vois, je peux déjà marcher. Je vais récupérer progressivement après être rentrée me reposer à la maison.” Cependant le médecin a déclaré : “vous avez toujours un œdème cérébral et un caillot de sang dans le cerveau et les deux tiers de vos blessures ne se sont pas remises. Vous ne pouvez pas bouger votre main gauche. Vous ne pouvez pas beaucoup bouger non plus le reste de votre corps. Vous devez encore rester à l’hôpital pendant au moins un mois.”


Je sentais que si je rentrais chez moi, je pourrais étudier le Fa et faire les exercices et qu’ainsi mon rétablissement serait plus rapide qu’en restant à l’hôpital. De cette façon, j’ai réussi à persuader ma famille de me laisser rentrer à la maison. Le médecin m’a informée qu’en raison du grave œdème cérébral, mes mouvements devraient être limités même en étant à la maison. Une fois rentrée chez-moi, j’ai commencé à étudier le Fa et à faire les exercices. Je ne me suis pas considérée comme une patiente et je faisais chaque jour ce que j’avais à faire. En peu de temps mon corps s’est rétabli.


J'étais reconnaissante envers le Maître au plus profond de mon cœur et j'ai dit à mon fils : "Si c'était une personne ordinaire qui avait été assommée et hospitalisée en soins intensifs pendant quatre jours, elle pourrait fort bien être morte à présent. L'hôpital m’imposait de nombreuses restrictions et ne me permettait pas de bouger. Cependant, à la maison, j’ai lu les livres, fais les exercices, n’ai pris aucun médicament et je me suis rétablie très vite. Si ta mère ne pratiquait pas Falun Dafa, je serais morte depuis longtemps". C'est le Falun Dafa qui m'a sauvé la vie !


Mon fils a été témoin par lui-même du miracle de Dafa. Alors, après avoir entendu ce que j’ai dit, il a accepté le pendentif de Falun Dafa que je lui ai donné en souvenir.


Ma voisine atteinte de septicémie retrouve la santé
En août 2018, ma voisine Mme Li, s’est vue diagnostiquer une septicémie. Après avoir reçu un traitement inefficace au niveau local, elle est allée se faire soigner à Pékin pendant encore un mois. Le coût du traitement s’élevait à environ deux mille dollars par jour et elle devait subir des transfusions sanguines tous les deux ou trois jours. Cependant, la condition de cette femme ne s’améliorait toujours pas. Lorsqu’elle a atteint le dernier stade, le corps entier de Mme Li était enflé. L’hôpital a suggéré qu’elle retourne à l’hôpital local pour des soins courants car il n’y avait pas d’autre traitement disponible ; et elle devrait rentrer chez elle pour préparer ses obsèques.


Après avoir appris ces nouvelles, je suis allée voir Mme Li à l’hôpital. Tout son visage était si enflé qu’elle pouvait à peine ouvrir les yeux et j’ai eu vraiment pitié d’elle. En soupirant à propos de sa grave maladie et les larmes aux yeux, je lui ai dit : “Ne vous en faites pas, je vous apporte de bonnes nouvelles. Vous pouvez vous rétablir sans dépenser un sou. Je vous ai déjà parlé de la bonté de Dafa, vous souvenez-vous ? Vous devez réciter avec sincérité les phrases que je vous ai données.”


J’ai montré à Mme Li les phrases sur le médaillon du Falun Dafa et lui ai suggéré de les réciter fréquemment tous les jours. Son fils a encouragé sa mère à réciter : “Falun Dafa est Bon ; Authenticité-Bonté-Patience est Bon,” (ndt : Falun Dafa hao, Zhen-Shan-Ren hao en chinois )Je lui ai rappelé : “Vous devez les réciter sans aucune arrière-pensée.” J’ai dit à son fils : “Tu peux également aider ta mère à les réciter, et tu en bénéficieras toi aussi. Dafa est vraiment miraculeux mais tout dépend de votre sincérité.”


Un peu plus d'un mois plus tard, j'ai rencontré le mari de Mme Li et l'ai encouragé à réciter lui aussi les mots de Dafa avec sincérité. Je lui ai dit : "C'est notre destin de nous rencontrer. Aujourd'hui, vous pouvez entendre la vérité sur Dafa". Son mari m'a chuchoté, impuissant : "Nous préparons déjà ses funérailles." Je l'ai encouragé à réciter ces mots sincèrement pour que Dafa puisse aider à sauver sa femme. Après avoir entendu cela, il a poussé un long et profond soupir.


Environ un mois plus tard, J’ai pensé aller chez ma voisine pour voir comment elle se sentait. Lorsque je suis arrivée à l’entrée de sa maison, j’ai rencontré son fils et lui ai demandé comment allait sa mère ? Il m’a dit joyeusement : “Elle est entrain de couper l’herbe.” Mon cœur s’est réjoui en entendant cela.


Lorsque je suis entrée dans la cour, j’ai vu Mme Li qui cueillait des légumes dans le jardin. Elle était rentrée chez elle presque 10 jours auparavant et semblait très heureuse et en bonne santé. Alors je lui ai dit : “regardez comme Dafa est miraculeux ? Dafa a sauvé toute votre famille.” Elle m'a emboîté le pas : "Oui, Dafa est vraiment miraculeux".


J’ai rappelé de nouveau à Mme Li : “Dafa ne sauve que les gens sincères. Vous ne pouvez pas avoir même un peu de méfiance. Notre Maître de Falun Dafa peut sauver les gens, mais vous devez être sincère. J’ai demandé si elle récitait encore : “Falun Dafa est Bon ; Authenticité-Bonté-Patience.” Elle a répondu joyeusement : “bien sûr !”


Au moment du Nouvel An chinois, j’ai offert une peinture en hommage à Dafa à Mme Li. Son mari avait un peu peur et ne voulait pas accrocher le tableau dans un endroit trop visible de leur maison.


Cependant, Mme Li a été très ferme et a dit : “comment ne pouvons-nous pas l’accrocher quelque part à la vue de tous ? Accrochons-le dans l’entrée de notre maison ! Je n’ai pas peur et je vais le mettre là !“


Traduit de l’anglais
https://en.minghui.org/html/articles/2020/12/14/188768.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.