La police chinoise : Vous pourrez bientôt revenir dans notre pays

Avant le Nouvel An Chinois de 2021, de nombreux pratiquants du Falun Gong étrangers ont passé des appels téléphoniques à des personnes en Chine. Ils se servent de cette occasion pour adresser leurs vœux à leurs compatriotes Chinois et leur clarifier les faits à propos du Falun Gong. Beaucoup de ceux qui ont reçu les appels ont été très réceptifs et ont remercié les pratiquants.


Ci-dessous, une conversation téléphonique entre un pratiquant et un policier dans le nord-est de la Chine. Le policier a déclaré joyeusement :" Je connais très bien la vérité à propos du Falun Gong, et je crois que vous pourrez bientôt revenir dans notre pays. Souvenez-vous de mon numéro de téléphone, et je vous accueillerai alors chaleureusement"


***

Quand le policier Wang a reçu l'appel, il a dit : "Vous n'avez pas besoin de m'en dire trop. Je connais très bien la vérité sur le Falun Gong. Laissez-moi d'abord vous poser une question : Que signifie "chercher des querelles et provoquer des problèmes" ?


Avant que le pratiquant ne puisse répondre, il a répondu : " Laissez-moi vous dire que deux types de personnes seraient accusées du crime de ‘chercher querelle et provoquer des problèmes’ en Chine. L’un est celui des personnes qui ont été persécutées, dont la maison a été démolie sans compensation, ou qui ont été victimes d’une injustice et veulent faire appel ; l’autre celui de ceux qui auraient été qualifiés de "contre-révolutionnaires" dans le passé mais qui sont maintenant appelées " chercher des querelles et provoquer des problèmes." "


Le pratiquant : " Ne concernent-ils pas l’un et l’autre les bonnes personnes accusées d’un crime et qui ne peuvent pas demander justice ? "
Wang : " Pensez-y, quel genre de personnes seront attaquées par le diable ? "


B>Le pratiquant : " Oui, toutes les bonnes personnes sont réprimées. Depuis l’établissement du gouvernement du PCC en 1949, 80 millions de personnes ont été persécutées à mort."
Wang : " Savez-vous ce qu’est le crime d’être un contre révolutionnaire ? "


B>Le pratiquant : " Bien-sûr, mon père est né en 1947, et il est passé par toutes les campagnes ! Il a même connu la Grande Famine. Avez-vous déjà lu le livre Neuf commentaires sur le Parti communiste ?
Wang : " J’ai le livre et l'ai fait lire à beaucoup d'autres personnes. "


B>Le pratiquant : " Vous êtes une personne tellement juste et réfléchie. "
Wang : " Il y a beaucoup de policiers comme moi qui aident les pratiquants de Falun Gong dans notre région. Laissez-moi vous dire, même si je ne pratique pas le Falun Gong, je vous ai beaucoup aidé. Vous êtes une force stabilisatrice dans la société, alors je ne comprends pas pourquoi le gouvernement a décidé de vous réprimer."

B>Le pratiquant : "Il n’existe qu’une seule raison – il y a tant de personnes qui pratiquent le Falun Gong. Lorsque Jiang Zemin (ancien chef du Parti communiste chinois) a découvert qu’il y avait plus de pratiquants que de membres du Parti, par égoïsme et jalousie, il a fabriqué ces rumeurs et diabolisé le Falun Gong. "
Wang : « C’est la mentalité du ‘groupe de Jiang’. Ils n’ont pas peur du ciel et de la terre, mais ils ont peur que les gens s’organisent ensemble. J’ai plusieurs amis qui pratiquent le Falun Gong, et je les ai aidés quand ils ont été arrêtés. »


B>Le pratiquant : " Vous serez bénis. Quand le Falun Gong souffre, ceux qui tendent une main secourable seront certainement bénis. "
Wang : " Je ne suis pas le seul à aider le Falun Gong. Il y a vingt mille policiers ici dans ma ville. Je sais très bien que beaucoup d’entre eux pensent comme moi. "


B>Le pratiquant : " Je pense que vous êtes remarquable. "
Wang : " J’ai quitté le Parti communiste il y a longtemps. J’ai également aidé beaucoup de personnes à faire de même. J’ai quelques amis qui sont des pratiquants de Falun Gong à Taiwan. J’ai aussi un ami pratiquant le Falun Gong sur WeChat et QQ ; " " Je ne peux pas accéder aux sites web étrangers parce que mes superviseurs contrôlent constamment mon téléphone, et ils sont venus chez moi pour vérifier mon ordinateur. J’ai été invité pour le ‘thé’ et réprimandé une douzaine de fois, donc je peux dire que je connais cette chose mieux que vous. "

B>Le pratiquant : " Vous êtes vraiment remarquable de défendre la justice. "
Wang : "Je crois que vous aurez bientôt la possibilité de revenir en Chine, et j’espère que vous viendrez nous rendre visite dans notre région. Je ne change jamais mon numéro de téléphone, et je l’utilise depuis une douzaine d’années. Contactez-moi lorsque vous rentrerez à la maison."


B>Le pratiquant : " Super, mais je ne prendrai pas plus de votre temps. Rappelez-vous de dire sincèrement : " Falun Dafa est bon. Vérité – Bonté – Patience est bon." Même si vous ne pratiquez pas, le pouvoir de Dafa vous protègera. C’est absolument vrai. "
Wang : "Je vous crois sur parole. Merci. Rencontrons-nous à l’avenir. Au revoir ! Prenez soin de vous ! "


Version anglaise
https://en.minghui.org/html/articles/2021/2/18/191000.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.