Retribution pour avoir tué et rompu une promesse

Une histoire de la Chine ancienne raconte que le jeune fils d'un homme meurt puis revient des enfers. (Image : via pixabay / CC0 1.0)


Pendant la dynastie des Song du Sud, un homme âgé nommé Zhang vivait dans le village de Nanhantou, dans le canton de Pingyu, province du Henan. Il gagnait sa vie en attrapant des oiseaux et n'avait qu'un jeune fils. Un jour, son fils est mort de façon inattendue. Zhang pensait qu'il n'avait personne sur qui compter et pleurait tous les jours près de la tombe. Le troisième jour après l'enterrement, alors que Zhang pleurait, il a entendu des gémissements dans la tombe. Zhang était choqué et a dit : "Mon fils est de retour !" Quand il a ouvert la tombe, son fils était en effet revenu à la vie.


Le fils de Zhang lui a raconté qu'après sa mort, quelqu'un l'avait conduit aux enfers. Il a supplié un fonctionnaire des enfers, disant que ses parents étaient vieux et demandant à retourner dans le monde des humains afin qu'il puisse s’acquitter de la piété filiale en prenant soin de ses parents. Une fois qu'il aurait pris soin d'eux, il mourrait sans regret après avoir achevé leurs funérailles.


Le responsable du monde souterrain a eu pitié de lui et a dit : "Je vais te laisser repartir aujourd'hui. Tu dois dire à ton père que s'il peut arrêter de chasser et de tuer des oiseaux, j'accepterai de prolonger ta vie !". En entendant cela, Zhang a immédiatement brûlé tout son matériel de chasse, comme les filets à oiseaux, et a emmené son fils au temple pour vénérer le Bouddha.


En entendant ce que son fils avait à dire, Zhang a immédiatement brûlé tous ses filets à oiseaux et son matériel de chasse.


Il y avait dans le monastère un moine nommé Lu, âgé de moins de 40 ans, qui avait une grande présence. En voyant le moine, le fils de Zhang s'est avancé et lui a demandé : "Es-tu aussi revenu à la vie ?" Le moine a répondu : "Comment serai-je mort ?"


Le jeune homme dit : "Je t'ai vu dans le monde souterrain. Tu étais attaché à une colonne de bronze dans le coin du palais avec des chaînes de fer autour de tes pieds et le geôlier frappait tes aisselles de sorte qu'elles saignaient. Lorsque le responsable des enfers m'a libéré, j'ai demandé au geôlier pourquoi vous deviez souffrir là. Le geôlier a répondu que vous aviez promis de réciter les écritures pour votre bienfaiteur, mais qu'il y avait eu de nombreuses omissions, et que vous aviez donc subi un châtiment maléfique sous cette forme."


Le moine a
nettoyé sa chambre et s'est mis à réciter assidûment les Écritures chaque jour.


Le moine a été choqué en entendant cela. Il s'est avéré qu'il avait effectivement une plaie sous son bras qui suintait du sang. Elle était là depuis trois ans, mais le jeune homme ne pouvait pas être au courant. Le moine a donc nettoyé sa chambre et s'est mis à réciter assidûment les Écritures chaque jour. Trois ans plus tard, la plaie sous le bras avait disparu.


Source : Vision times

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.